Monday, February 25, 2013

Souvenirs de déontologie détectivale

Par définition, le private eye (détective privé) est un homme solitaire.  It vit, il poursuit  sa solitude.  Tant mariage que progéniture  lui est interdit.  Il se lève  seul  le matin, se couche  seul  le soir;  et il meurt seul, quand enfin -- des balles de plomb au cœur -- pour lui sonne l’heure.  Et du dernier soupir, il murmure…

Nunc dimittis servus tuum, Domine …

Des histoires sombres, donc, mais d’un catholicisme benthique -- profond bien que sous-entendu -- et pourtant d’un humour édifiant, anagogique;  en langue démotique  de l’Amérique profonde.

Allez-y -- goûtez-les -- gratuit.

(Je ne me souille pas en matière du divorce)

En plus:
*
Travaillant au noir,
le détective  se trouve aux prises
avec le Saint-Esprit

*
et (lu par l'auteur):





*
Si cela vous parle,
savourez la série noire
en argot authentique d’Amérique :

*

Et si les mathématiques vous intéressent, consultez:
~   ~   ~

Si vous êtes arrivés ici depuis Reddit.com, voici une conspiration ahurissante  qui a été ébruitée -- puis étouffée -- sur ce site-là, puis éclaircie par la suite  par le docte et énigmatique Docteur Justice:


Et (réservé au francophones):



Pour visualiser toutes nos causeries en langue de l’hexagone, voici:

No comments:

Post a Comment