Sunday, March 4, 2012

Mise à jour


Those of you who enjoyed our frenzied fulltime smutty coverage of the DSK affair  will appreciate this update from Le Figaro:


Extrait:

Depuis le début de l'affaire du Carlton, il n'est pas une semaine sans que la presse ne fasse sa une sur les frasques sexuelles de Dominique Strauss-Kahn et les amitiés sulfureuses de l'ancien directeur du FMI. La vie privée de DSK s'étale au grand jour, à la rubrique des faits divers. Ça n'a pas toujours été le cas. Pendant longtemps, Dominique Strauss-Kahn a bénéficié de l'omerta, cette loi non écrite des médias français qui s'interdisaient de rien dire ou écrire sur les affaires privées des politiques. D'autres avant lui, comme François Mitterrand, voire Jacques Chirac, ont bénéficié de cette bienveillance.

[For more hot Latin smut -- click here !]

No comments:

Post a Comment

Post a Comment